the bombing of royan is one of my mother's earliest memory.  as a four-year-old on January 5, 1945, she remembers watching the explosions from her house about 10 miles away as the largest town of the region was being obliterated from the map, with 2 raids of 350 bombers.  howard zinn was there as a bombardier, he writes about it in his book "the bomb".  as a child I used to play around the german bunkers on the beach.  now i travel to royan once a year, early september when the tourists have gone.  most of the houses are already closed by then, no one will return until the next summer.  only the town remains it seems, a town with two types of architecture:  houses from the turn of the 20th century left standing and the ones built after the war, with their typical 50's look.  a number of renowned architects have put their mark on different parts of royan, from the center to the seaside, and around the park.  the old and the new cohabit along the beaches, almost all houses are kept up very close to their original look, one can feel a sense of pride walking along the street.  royan is unique for its architecture, and the inhabitants do their part to preserve the history of their town.  architects like louis simon, guillaume gillet, claude ferret or andré morisseau contributed to the reconstruction of royan, but over 150 architects in all rebuilt the town from the cathedral to the congress center, and from the market to the beach front.

 

le bombardement de royan est le premier souvenir de ma mère.  à 4 ans le 5 janvier 1945, elle se rappelle avoir regardé les explosions depuis  sa maison à plus de 15 km, alors que la plus grande ville de la région se faisait rayer de la carte, par de 2 raids de 350 bombardiers.  howard zinn y était en tant que soldat, il le décrit dans son livre "la bombe".  je jouais autour des bunkers allemands sur la plage quand j’étais gamin.  maintenant je me rends à royan une fois par an, début septembre quand les touristes sont partis.  la plupart des maisons sont déjà fermées, il n’y aura personne avant l’été prochain.  seule la ville reste semble-t-il, une ville avec deux types d’architecture: des maisons de plus ou moins 1900 qui restèrent debouts, et celles bâties après la guerre, en style typique 1950.  un nombre d’architectes reconnus ont mis leurs marques dans differentes parties de la ville, du centre au bord de mer, en passant par le parc.  l’ancien et le nouveau cohabitent le long des plages, presque toutes les maisons sont entretenues dans leure forme originale, et l'on ressent un sentiment de fierté en marchant dans les rues.  royan est unique par son architecture, et les habitants jouent leur rôle dans la préservation de l’histoire de leur ville.  des architectes tels que louis simon, guillaume gillet, claude ferret ou andré morisseau ont contribué à la reconstruction de royan, mais plus de 150 architectes en tout ont reconstruit la ville, de la cathédrale au palais des congrés, et du marché au bord de mer.